DES POISSONS SANS BICYCLETTE

UN DOCUMENTAIRE
D’ ELEONORE DUMAS

crédit photo : Eléonore Dumas

Il existe à Lille de nombreux espaces en « non-mixité choisie » réservés aux femmes. On y organise un foot, un projet photo collectif, un atelier de réparation de vélo, un « ptit dèj’ féministe », une émission de radio, un marché des créatrices… On y apprend à se défendre physiquement. On s’y rejoint pour chanter ou autour d’une jam session.

Des femmes de tout horizon fréquentent ces espaces et toutes l’affirment : la sororité qui s’y crée leur permet une liberté de penser, de s’exprimer et d’agir, impossible en présence d’hommes.

Cette non-mixité comme moyen d’autodétermination et d’émancipation révèle l’état actuel des discriminations et des violences que les femmes continuent de subir dans notre société et interroge l’avenir des rapports humains. D’autant qu’elles sont de plus en plus jeunes à se réapproprier ces espaces.

« La sororité est le mot clef, la fin des rapports verticaux,
se penser soeurs modifie tout. »

Chloé Deleaume,
Mes bien chères soeurs (Editions du Seuil)

un projet de film documentaire d’Eléonore Dumas – en cours